L’aventure du chantier-Coup de foudre ou coup de folie

L’achat de la maison et le chantier qui a suivi aurait pu tourner au cauchemar. Il en est ainsi de certains coups de foudre.

Coup de foudre

C’est en 1992 que le hasard nous a guidés dans un quartier populaire de Clermont-Ferrand assez boudé par la « bonne » société locale. Au fond d’une ruelle nous avons emprunté un étroit passage qui menait à une petite cour fermée. Des immeubles vieillissants, assez quelconques. Mais, nous étions en mai et une tapisserie mauve s’étalait sur les murs lézardés. Une superbe glycine prenait sa souche au pied d’un escalier de pierre, grimpait à l’assaut de la rampe. Elle recouvrait de ses multiples fleurs tous les murs de la cour, transformée. Magnifique ! Nous fûmes éblouis. L’ensemble était à vendre…. Nous décidâmes d’en faire sans plus tarder notre maison familiale.

Et coup de folie

Les enfants étaient jeunes et acceptèrent facilement de participer à notre rêve. Abandonnant leur douillet pavillon de banlieue avec leur jardin et leur école, ils nous suivirent dans ce qu’ils croyaient être la demeure abandonnée du magicien fou. Suivirent alors des années de camping et de travaux ponctuées d’incidents et de surprises.

Aucun regret

Les travaux n’ont été achevés qu’au bout d’une douzaine d’années. La famille s’était entre temps agrandie, la glycine aussi. Des années intenses, entre phases de découragement et grande fatigue ; heureusement interrompues par une autre rencontre, celle avec l’Asie.   Et pourtant nous n’avons jamais regretté notre folie. Car pour tous La Maison c’est aussi l’aventure d’une métamorphose : celle de ces 4 immeubles vétustes devenus par l’effort de chacun une superbe maison où l’on aime se perdre et se reposer.

Voici quelques instants de ces années chantier avec ses larmes et ses rires